En cliquant sur "Autoriser", vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser l'utilisation du site et de soutenir nos efforts de marketing. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre protection des données.

Les différents stades d’évolution du cancer du poumon

Le cancer du poumon traverse différents stades, références selon la classification TNM

Pour un traitement réussi, divers paramètres sont à prendre à compte, tels que le genre de tumeur ainsi que le stade de la maladie. Afin de permettre une classification unifiée, trois indicateurs sont pris en compte :

  • La taille de la tumeur (T)
  • L’atteinte des ganglions lymphatiques (N)
  • Le degré du cancer métastasique (M)

Ces éléments sont listés dans la classification TNM, lesquels permettent de définir le stade d’avancement du cancer. La classification TNM est évolutive. Celle actuellement en vigueur est la 8ème version.

Tumeur

T est la lettre employée pour le mot « tumeur ». Son développement s’évalue au moyen des chiffres de 0 à 4. Plus le chiffre est élevé, plus cela indique que la tumeur s’est propagée, plus elle est grande. L’échelle commence avec T1 (moins de 3 cm), T2 (de 3 à 5 cm), T3 (de 5 cm jusqu’à 7 cm). Les tumeurs classifiées T4 dépassent 7 cm et/ou ont envahi certaines structures du corps.

Ganglions lymphatiques

N représente les ganglions lymphatiques, en latin « Nodus ». Les ganglions lymphatiques sont des points de collecte de la taille d’un petit pois qui filtrent les déchets, les bactéries et les cellules endommagées de la lymphe. Ils sont répartis dans tout le corps. Toutefois la majorité des ganglions lymphatiques se trouve dans le cou, sous les aisselles ou dans la région de l’aine.

L’échelle va de N0 (pas de métastases des ganglions lymphatiques) en passant par N1 (métastases dans les ganglions lymphatiques dans la même partie des bronches et/ou près du hile pulmonaire), N2 (métastases des ganglions lymphatiques dans la même partie des bronches dans la zone du médiastin et/ou sous le croisement de la trachée) jusqu’à N3 (métastases dans les ganglions lymphatiques de l’autre poumon ou en-dessus de la clavicule).

Métastases

M sert à dénommer les métastases. Le terme de « Métastase » signifie que les cellules cancéreuses se sont détachées de la tumeur initiale pour se former dans d’autres organes. L’échelle va de M0 (aucune métastase trouvée) à M1 (une ou plusieurs métastases dans la plèvre pulmonaire ou en dehors de la cage thoracique.)

Les différents stades de la maladie

Classification : Cancer du poumon non à petites cellules

Dans le cas de cancer du poumon non à petites cellules, les stades de la maladie sont au nombre de 4, classés selon la classification TNM, à l’aide de chiffres romains allant de I à IV. Plus le chiffre est élevé, plus la maladie est à un stade avancé.

Stade I (un)

Dans le stade I les ganglions lymphatiques ne sont pas atteints et il n’y a pas de métastases.

Stade II (deux)

Dans le stade II, au maximum un ganglion lymphatique est atteint dans la même bronche. Il n’y a pas de métastase.

Stade III (trois)

Dans le stade III, on répertorie les carcinomes du poumon de toutes les tailles, avec atteinte des ganglions lymphatiques, mais sans métastases.

Stade IV (quatre)

Dans le stade IV on compte les carcinomes du poumon de toutes les tailles. Les ganglions lymphatiques sont atteints et on trouve des métastases dans d’autres organes.

Les différents stades de la maladie :

Cancers du poumon à petites cellules

Les différents stades de la maladie des cancers du poumon à petites cellules sont les mêmes que ceux du cancer non à petites cellules. En plus de la classification TNM, les cancers à petites cellules sont encore répartis en deux catégories : Limited Disease et Extensive Disease :

  • Limited Disease (LD) : Maladie se limitant à une des bronches avec ou sans métastases des ganglions lymphatiques.
  • Extensive Disease (ED) : Maladie avancée, la tumeur s’est étendue au-delà des deux bronches ou a développé des métastases.

Geschrieben von

Geschrieben von

Prof. Dr. med. Alessandra Curioni-Fontecedro

Article revu par:

Prof. Dr. med. Alessandra Curioni-Fontecedro

Médecin-chef de l’unité d’oncologie du HFR Fribourg

Autres articles sur le thème du diagnostic

Analyse mutationnelle dans le cas du cancer du poumon

L’analyse mutationnelle détermine les caractéristiques spécifiques d’une tumeur au niveau des gènes.

En savoir plus

Qu’est-ce que le cancer du poumon ?

Le cancer du poumon, également appelé carcinome du poumon, est une tumeur maligne dans les poumons.

En savoir plus

Le diagnostic du cancer du poumon

Pour déterminer le stade et le type de cancer du poumon, divers examens sont menés.

En savoir plus